Wind of change

Photos des enfants de la Maison Shalom

En octobre 1993, cinq mois après son élection, Melchior Ndadaye, premier président élu du Burundi, est assassiné. Les violences déferleront entre Hutus et Tutsis. Et lorsque des groupes armés atteignent les collines de Ruyigi, à l'est de Bujumbura, Marguerite Barankitse, «Maggy», d'origine tutsie, se réfugie à l'évêché de Ruyigi avec ses amis et les enfants hutus qu'elle a adoptés. Mais l'évêché est attaqué et Maggy ne pourra sauver que vingt-cinq enfants avec qui elle fondera la Maison Shalom et à qui elle apprendra à grandir dans le respect de soi, loin de la haine de l'autre. Depuis la création de la Maison Shalom, Maggy a accueilli et accompagné vingt mille enfants et adolescents de toutes les ethnies du pays, à qui elle prépare un avenir durable.

Le projet photographique Wind of change (vent du changement) rend hommage à Maggy dont l'énergie, la sagesse et l'audace ont permis de redonner espoir à une jeunesse blessée. Une vingtaine «d'enfants» de la Maison Shalom a participé au projet et «raconte» son histoire au fil de ce reportage photographique qui souhaite contribuer à la diffusion d'une image positive et constructive de l'Afrique.

Organisé par la Fondation du Grand-Duc et de la Grande-Duchesse, la Fondation «Bridderlech Deelen» et l'asbl CSI Luxembourg en collaboration avec le CCRN.