Blues en 16 et autres poèmes

Présentation du livre de Stefano Benni traduit par Jean Portante

Stefano Benni, né à Bologne en 1947, est surtout connu pour ses nouvelles et ses romans à travers lesquels il radiographie l'Italie et le monde d'aujourd'hui avec une plume à la fois lucide, ludique et décapante. Rien de ce qui fait la désolation des temps modernes ne lui échappe. Mais à l'humour et à la dérision il ajoute un univers poétique oscillant entre le merveilleux et le familier. Sa langue est reconnaissable entre toutes, oscillant entre pamphlet et fable, faite de mots simples sans cesse réinventés.

Stefano Benni est aujourd'hui, l'un des auteurs les plus lus en Italie. En France ont été traduits et publiés par les éditions Actes Sud nombre de ses romans. Restait à traduire sa poésie. C'est désormais chose faite. Grâce à la rencontre en 2012 du poète italien, invité par l'Istituto Italiano di Cultura pour le 5è Printemps des Poètes-Luxembourg, et du poète luxembourgeois Jean Portante Blues en 16 et autres poèmes parait aujourd'hui aux Editions Phi.

Les poèmes de Stefano Benni sont ludiques et plein d'humour, mais aussi grinçants et dénonciateurs. En 1981 parait Prima o poi l'amore arriva (Tôt ou tard l'amour arrive), en 1991 Ballate et en 1998 Blues in Sedici (Blues en seize) qui fait figure d'exception dans l'ouvre de l'écrivain. Le sous-titre Ballade de la ville douloureuse donne le ton. Le ton du blues. De la complainte. De la souffrance. Amer tableau d'une ville. Huit personnages qui se racontent et le rouleau compresseur d'une tragédie qui s'élance. Le rythme du blues, le langage et les images issues des jeux vidéo, voire de la bande dessinée, parlent du chaos urbain, avec ses amours et ses violences, ses espoirs et ses dérives. Un texte fort qui plante cependant la poésie du quotidien, forcément mélancolique mais débordante de tendresse.

Organisé par l'Istituto Italiano di Cultura en collaboration avec le Printemps des Poètes-Luxembourg et le CCRN. En présence de l'auteur et du traducteur.