Un captif amoureux

De Jean Genet

Fr: Agrégé de philosophie et comédien, Guillaume Clayssen a commencé la mise en scène en 2005. D'un projet à un autre, le montage de textes ou d'images est devenu l'un des fils conducteurs de son travail. Il est le directeur artistique de la Compagnie des Attentifs qui s'est donnée pour mission de convoquer chez le public cette attention qui conduit vers de nouveaux champs de sensibilité et de réflexion. « Un captif amoureux est le dernier livre de Jean Genet. Publié après sa mort, il y raconte son aventure poétique et politique auprès des Palestiniens. Il apporte, selon ses mots, sa « fonction de rêveur à l'intérieur de leur rêve... Le roman commence par la période qui suit « Septembre noir », massacre des Palestiniens par l'armée jordanienne en 71, puis fait ce saut dans le temps qui a marqué le retour de Genet au Proche-Orient au début des années 80... Auprès de ces oubliés de l'histoire, Genet retrouve le désir d'écrire et se sent enfin appartenir à un monde, à un peuple.»

« Après Les Bonnes que j'ai mis en scène en 2011, je me plonge à nouveau avec bonheur dans cette écriture aussi follement polémique qu'amoureuse. Au rêve des Palestiniens, au rêve de Genet dans ce rêve, j'ajouterai mon rêve de théâtre où les mots du poète se mêlent aux chants d'ici et d'ailleurs, aux images du monde en guerre et de la nuit cinématographique. Je serai résolument, avec tous mes compagnons d'art, « l'ami déclaré » de Jean Genet ! » Guillaume Clayssen

De: Guillaume Clayssen studierte Philosophie und Schauspiel und begann 2005 Regie zu führen. Hauptmerkmal seiner Arbeit ist die Montage von Texten und Bildern. Er ist künstlerischer Leiter der Compagnie des Attentifs, die zum Ziel hat, die Wahrnehmung des Publikums zu schärfen. Un captif amoureux (Ein verliebter Gefangener) ist das letzte Buch von Jean Genet. Der Roman ist nach seinem Tod erschienen und erzählt von seinen poetischen und politischen Abenteuern bei den Palästinensern ... Der Roman beginnt mit dem Schwarzen September, dem Massaker an den Palästinensern durch die jordanische Armee im Jahr 1971 ... Genet sieht sich als Träumer in seinen Träumen. Um die Geschichte zu vergessen, ist Genet vom Wunsch besessen zu schreiben, um Teil der Welt, Teil eines Volkes zu sein. Guillaume Clayssen

Nach Les Bonnes (Die Zofen), die ich 2011 inszenierte, stürzte ich mich erneut mit Freude auf diese verrückt-polemische wie verliebte Art des Schreibens. Zum Traum der Palästinenser, dem Traum Genets in diesem Traum, füge ich meinen Traum vom Theater hinzu, in dem sich die Worte des Dichters mit dem Gesang von hier und anderswo vermischen, mit den Bildern einer Welt im Krieg. Ich werde dabei gemeinsam mit meinen Freunden aus der Kunst der erklärte Freund Jean Genets sein. Guillaume Clayssen

Organisation : neimënster

Compagnie des attentifs
Mise en scène - Guillaume Clayssen
Avec : Olav Benestvedt, Benoît Plouzen-Morvan
Assistant à la mise en scène - Julien Crépin
Création vidéo - Boris Carré
Photos - Raed Bawayah
Création lumière - Eric Heinrich
Costumes - Séverine Thiébault
Scénographie - Stéphanie Rapin
Régisseuse générale - Marinette Buchy
Construction du décor - Bernard Gerest
Création son - Samuel Mazzotti
Maquillage - Isabelle Vernus