Nos coups de coeur

 

Ronde de mémoires

40 ans après le coup d'Etat militaire en Argentine et la première ronde des «Mères de la Place de Mai»

Fr: Entre 1976 et 1983, l'Argentine vit au rythme d'une dictature civile-militaire qui fera 30.000 diparus. Dès avril 1977, les mères de ces disparus initient une nouvelle forme de résistance aux silences et à l'impunité du régime. Quarante ans plus tard, avec l'exposition «Rondes de mémoires», une artiste peintre, une cinéaste et une anthropologue mêlent peinture, film documentaire, gravure et photographie pour aborder, chacune à sa manière, les questions de la mort, de la disparition, des traces et des mémoires. Ces trois femmes ont pour fil rouge la question de la résistance à la déshumanisation et à l'isolement génocidaire, en interrogeant les reconstructions du lien.

Organisation: neimënster

Conception de l'exposition: Michèle Lepeer, Cécile Verstraeten, Alice Verstraeten