Tibet: une voie médiane pour une véritable autonomie

Conférence de Mme Dicki Chhoyang, responsable des Affaires étrangères de l'Administration centrale tibétaine

Depuis 2009, de nombreux Tibétains se sont immolés par le feu pour contes¬ter la politique du gouvernement chinois sur le plateau tibétain (129 personnes dé¬but avril 2014). Malgré la gravité de la situation, les Tibétains restent engagés dans leurs efforts à trouver une issue pacifique à l'impasse actuelle basée sur une vé¬ritable autonomie au sein de la République Populaire de Chine. Cette approche porte le nom de «Voie médiane», et a été proposée par Sa Sainteté le Dalaï Lama.

Née en Inde, Dicki Chhoyang a émigré au Canada avec sa famille à l'âge de 4 ans. Elle y a grandi et étudié mais a également passé 10 ans en Chine et au Tibet pour y apprendre le mandarin, réaliser un travail de recherche dans le domaine de l'éducation au Tibet oriental et travailler sur des projets de développement des communautés. Outre d'excellentes connaissances linguistiques, ces expériences lui ont permis d'approfondir sa compréhension du terrain et de ses réalités.

En 2011, à la suite d'élections parlementaires, Dicki Chhoyang a été nommée Kalon (« ministre »), responsable du Département de l'Information et des Relations Internationales. Celui-ci est basé à Dharamsala (Inde) et est chargé d'informer la communauté internationale sur la situation au Tibet et de gérer les relations internationales de l'Ad¬ministration centrale tibétaine.

Dicki Chhoyang incarne une nouvelle génération de Tibétains en exil, jeune, diplômée, informée, « connectée » sur Internet et les réseaux sociaux, consciente de la situation dramatique vécue par les millions de Tibétains au Tibet et de l'impasse dans laquelle se trouve ce dossier au niveau chinois et international.

Organisé par Les Amis du Tibet Luxembourg, en collaboration avec le CCRN