Les Mercredis de l'Education

Charles Pepinster : La tyrannie de la notation

Les Mercredis de l'Education, le nouveau cycle de cafés philo lancé en octobre dernier à l'initiative de Denis Scuto, historien et pédagogue, enseignant-chercheur à l'Université de Luxembourg et membre du Groupe Luxembourgeois d'Education Nouvelle (GLEN), se poursuivent en 2014. Ces débats, centrés sur des thèmes relatifs à l'éducation et à la formation et qui ont lieu tous les deux mois, permettent au public de discuter, interroger, voire disputer les idées présentées par le(s) intervenant(s). conformément à l'esprit des cafés philo et dans une ambiance fidèle à une des idées chères au GLEN: «Il est parfois désagréable d'être contredit ; il est toujours dangereux de ne pas l'être». Les débats sont modérés par Denis Scuto.

21.05.2014 - La tyrannie de la notation

Des points dans les lycées, des lettres, des smylies, des flèches et autres motivations d'excitation dans le fondamental, la folie du soi-disant mesurage de l'élève reste une constante. Dans le contexte des discussions autour de la simplification des bilans dans l'école fondamentale et du projet de réforme de l'enseignement secondaire, le GLEN, ensemble avec Charles Pepinster (instituteur et inspecteur belge e. r., président du Groupe Belge d'Education Nouvelle), proposent une conférence interactive loin des discours sur le thème de l'évaluation à l'école : « Pour une école qui dénote ».

Charles Pepinster, instituteur de formation, fondateur et directeur de l'Institut Médico-Pédagogique du Bois Marcelle de Marcinelle, a parcouru les salles de classes pendant 18 ans, il en tâchant de répandre l'Education Nouvelle dont il a lancé le Groupe Belge.

Une sélection de ses articles est disponible sur le site www.gben.be.

Organisé par le CCRN en collaboration avec le Groupe Luxembourgeois d'Education Nouvelle.