Focus Mai 68

27 avril > 30 mai

  •  

Focus Mai 68

Fr    L’imagination prend le pouvoir! Il y a 50 ans, grèves ouvrières, revendications syndicales et mouvements estudiantins réclamaient en France et en Europe la démocratisation, critiquaient le capitalisme, la société de consommation et de spectacle, l’aliénation et l’exploitation, souhaitaient libérer la créativité et le cloisonnement social. Quels ont été les échos de ces évènements au Luxembourg? Le Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History de l’Université du Luxembourg présente à l’abbaye l’expositionéchos luxembourgeois de Mai 68 dans le cloître et y consacre unForum Z. Le 4 mai, le collectif L’avantage du doute présenteTout ce qui nous reste dans la révolution, c’est Simon, un spectacle revigorant, drôle et salvateur qui passe à la moulinette l’héritage de 68. L’IPW invite deux historiennes française et allemande à échanger autour des 50 ans de 1968. En trois apéros-jazz, les musiciens de Shatabdi, Rodolphe Lauretta et Sonny Troupé explorent, dans cette mouvance, le free jazz des seventies et l’esprit de liberté qui s’ensuivit.

De    Vor 50 Jahren haben Streiks und Studentenbewegungen ein Ende des Kapitalismus, der Konsum- und Spaßgesellschaft sowie der Ausbeutung gefordert mit dem Ziel, sozialen Zwängen zu entfliehen. Wie wurden die Ereignisse in Luxemburg wahrgenommen und welche Rolle haben die verschiedenen Akteure sowie die Populärkultur gespielt? Die AusstellungÉchos luxembourgeois de Mai 68 deruni.lu gibt Antworten und widmet dem Thema ferner einForum Z. Das IPW lädt anlässlich 50 Jahre 1968 eine französische und eine deutsche Historikerin ein. Ein amüsantes Theaterstück des KollektivsL’avantage du doute nimmt das 68er-Erbe unter die Lupe, ebenso wie drei Apéro Jazz-Konzerte, die ganz im Zeichen des free Jazz der 70er Jahre stehen.

Organisation: neimënster / Partenariat: Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History de l’Université du Luxembourg, Tageblatt, Photothèque de la Ville de Luxembourg, Institut Pierre Werner, Cinémathèque de la Ville de Luxembourg

  • Echos luxembourgeois de Mai 68

    ExpositionFr: Lorsque le nom de Mai 68 résonne dans les esprits, il évoque changements sociaux et révolutions culturelles à travers le globe, mais quelle place pour le Luxembourg? Cette exposition sera l'occasion de porter un regard nouveau sur les échos de... suite

  • Shatabdi

    Apero's JazzFR: Deux musiciens, deux instruments et deux voyageurs... Depuis leur rencontre, le saxophoniste allemand Johannes Lemke et le pianiste indo-allemand Jarry Singla s'inspirent de leur diversité et partagent un même enthousiasme pour des univers son... suite

  • Tout ce qui nous reste de la révolution, c'est Simon

    ThéâtreFr: «En cherchant les possibilités d'un engagement politique et poétique commun, nous nous sommes trouvés confrontés à la question de notre héritage. Ce qui nous reste de l'exploration de ce passé proche, c'est «Simon», Simon comme métaphore, comm... suite

  • FORUM Z

    SéminaireFr: Mai 68 est aujourd'hui le symbole d'un changement fondamental de la société, souvent associé avec des phénomènes de rupture de l'ordre moral et des processus «révolutionnaires» dans la vie culturelle et sociale. Ce Forum Z du C2DH vise à faire... suite

  • Rodolphe Lauretta

    Apero's JazzFR: En 1968, Ornette Coleman avait déjà entamé depuis longtemps sa révolution. Son album Free Jazz, paru en 1960, avait défrayé la chronique et bousculé les codes du jazz. L'album 'Ornette at 12', paru sur impulse, marqua aussi cette année '68. Po... suite

  • Sonny Troupé quartet add2

    Apero's JazzFR: Le tambour ka, percussion traditionnelle de la Guadeloupe, est au coeur de la musique de Sonny Troupé. Un héritage que le batteur, compositeur et percussionniste perpétue et confronte au jazz, à l'électro, à la jungle ou encore le métal. Le 3è... suite

  • 50 Jahre 68

    ConférenceDE: 50 Jahre 1968- ein Anlass, die Ereignisse und Folgen der 68er Bewegungen in den Blick zu nehmen. Auf Einladung des IPW diskutieren die Historikerinnen Ingrid Gilcher-Holtey (Uni Bielefeld) und Emmanuelle Loyer (Sciences Po Paris) mit dem luxem... suite