Rencontre avec Zéno Bianu et Nicolas Rozier

Soirée poétique

A l'occasion de l'ouverture de l'exposition Tombeau pour les rares, Nicolas Rozier, peintre et poète, évoquera le projet. Rares, c'est-à-dire « auteurs avec lesquels nous sommes indéfectiblement liés, malgré les siècles, les pays, les langues, les cultures, des écrivains, des penseurs, des poètes, avec lesquels nous vibrons » (le magazine des livres). Et Nicolas Rozier d'exprimer « le portrait et les rares sont de la même race décimée. Je les ai laissés se retrouver ».

Le poète français d'origine roumaine Zéno Bianu interviendra pour parler d'un des « rares », Jean-Pierre Duprey, de « son énergie particulière, à la fois nocturne et effervescente ». Puis il présentera ses propres textes et proposera une lecture.

Outre une vingtaine de recueils de poésie, Zéno Bianu a écrit de nombreux textes pour le théâtre, tous mis en scène et joués. Il est l'auteur ou le co-auteur de plusieurs anthologies et dirige la collection « Poésie » aux Editions Jean-Michel Place. Il traduit poésie et ouvres de fiction, du chinois, du japonais, du russe et il co-traduit les grands écrivains hongrois Sándor Márai et Miklós Szentkuthy. Zéno Bianu travaille régulièrement avec des peintres (il a signé une centaine de livres d'artistes), des musiciens ou des danseurs, toujours soucieux d'aller frotter le verbe à d'autres champs artistiques.

Ecrivain et peintre né en 1971, Nicolas Rozier a publié L'Espèce amicale chez Fata Morgana ; L'écrouloir, d'après une ouvre d'Antonin Artaud, ainsi que ce Tombeau pour les rares, portraits de vingt sept écrivains qui lui sont chers, accompagnés de textes d'écrivains contemporains, chez Corlevour.

La soirée sera introduite par le poète luxembourgeois Nico Helminger.

Organisé par le Printemps des Poètes-Luxembourg et la galerie Simoncini en collaboration avec le CCRN.