7e Printemps des Poètes

Grande nuit de la Poésie
Jam session poétique

«Ni au-dessus ni à côté, la poésie est au coeur de toute aventure artistique» écrit Jean-Pierre Siméon en évoquant le Printemps 2014 qui s'est décliné sous le thème «au coeur des arts». Un thème repris par le Printemps des Poètes-Luxembourg (PPL) qui de longue date invite musiciens et comédiens à l'accompagner au cours de son marathon poétique.

Du 25 au 27 avril sont attendus des poètes venus d'Autriche, de Belgique, d'Espagne/Catalogne, de France, d'Italie, du Luxembourg, des Pays-Bas, de Pologne, du Portugal, du Royaume-Uni/Pays de Galles, de Suisse, mais aussi de Moldavie et de Lettonie alors que Riga est cette année Capitale européenne de la culture.

Au programme trois jours de rencontres, d'échanges, d'écoute, de partage au cours desquels la musique et la performance accompagneront les lectures croisées de ces grandes voix poétiques venues des quatre coins de l'Europe.

Ouverture festive le 25 à la Kulturfabrik, grande nuit poétique, vidéo mapping et jam session le 26 au CCR Neumünster et récital à la galerie Simoncini le 27 en matinée, avec tout au long de ces journées des rencontres avec les jeunes, des rendez-vous avec des musiciens et des plasticiens et une librairie ouverte sur les différents lieux, sans oublier buffets et bars ouverts pendant la manifestation.

«L'art n'est rien s'il n'est pas cet appel du large. L'art n'est rien s'il cède un seul arpent de son cour. L'art n'est rien s'il n'est pas le ferment d'une république de l'esprit. L'art n'est rien si nous oublions la raison pour laquelle Alice a suivi les entrelacs foisonnants du lapin blanc. L'art n'est rien s'il délaisse le fil bleu-rouge du Grand Jeu, entre fil d'Ariane et fil du rasoir.»

André Velter et Zéno Bianu (Prendre feu, Gallimard)

Organisé par le Printemps des Poètes-Luxembourg en partenariat avec le CCR Neumünster, la Kulturfabrik, la galerie Simoncini, le Centre National de Littérature, les Ambassades et les Centres culturels et les lycées partenaires, avec le soutien du Ministère de la Culture.