Indjaran

Oasis musical

Indjaran tire son nom d'un oued important à l'entrée de la Tadrart, région d'une étrange beauté près de la petite ville oasis de Djanet, à l'est de Tamanrasset. Des dunes, hautes comme des immeubles étaient autrefois parcourues par de longues caravanes de chameaux lourdement bâtés, chargés d'épices, de sel ou de thé et guidés par des hommes bleus, les Touareg.

En 2004, Malek Chakali, chanteur et joueur de oud, réunit autour de lui quelques jeunes musiciens membres du groupe Imaran fondé en 1989 par son frère Ahmed Chakali, chanteur, joueur de oud, compositeur et poète. De cette union est né Indjaran. Devenu porte-voix de la musique traditionnelle touarègue le groupe anime les fêtes touarègues de Djanet en Algérie jusqu'aux frontières libyennes.

De passage à Luxembourg dans le cadre d'un programme d'échange jeunesse Erasmus + soutenu par l'Union européenne, ces incroyables musiciens touaregs d'Indjaran feront souffler la convivialité et la chaleur du désert sur neimënster.

Organisation: Actions sans Frontières des Écoles Européennes / Collaboration: neimënster / Soutien: Erasmus+ et Jeunesse en Action
Projet cofinancé par l'Union européenne

Chakali abdelmalek, direction, voix: oud
Bendahan youcef, Hasnaoui hamza: percussions
Ben Mehal Kanza Najeh, Ben Allal Louisa, Ben Mehal Ikrram: voix
Adami tohami, Abdelmoumen boubakeur, Bennoui abderrahahman: danse
Guellali A., Chaliali A. instrum.