19263

18200

scène | danse contemporaine

Day 4_ Aerowaves Dance Festival Luxembourg

Sold-out neimënster TROIS C-L

Détails de l'événement

Découvrez la puissance du corps humain et des émotions avec deux pièces de danse captivantes : 331 Grams et Nabinam, concluant le 2023 Aerowaves Dance Festival Luxembourg.

Isaiah Wilson

331 grams

Dans la pièce 331 grams, Isaiah Wilson repousse les limites de son corps en utilisant un stéthoscope et un microphone qui amplifient les battements de son cœur dans la partition musicale. À mesure que le cœur du chorégraphe bat plus vite, un sentiment d'urgence semble accompagner le nouveau tempo, créant un crescendo naturel.

Biographie
Isaiah Wilson a étudié la danse au Codarts de Rotterdam. Il y a travaillé sous la direction de grands chorégraphes tels que Jirí Kylián, Marco Goecke et Hofesh Shechter. Il a effectué un stage d'un an au sein de la célèbre compagnie de danse ICK Amsterdam, sous la direction d'Emio Greco et de Pieter C. Sholtes, et a travaillé avec la chorégraphe luxembourgeoise Jill Crovisier. Il a participé à un projet avec la Dresden Frankfurt Dance Company, dansant dans une pièce de la chorégraphe israélienne Saar Magal. Isaiah travaille dans le cinéma et compose de la musique, tout en étant actif en tant que chorégraphe et danseur contemporain. Il collabore activement avec la chorégraphe luxembourgeoise Sarah Baltzinger et a commencé à créer ses propres œuvres, marquées par une approche interdisciplinaire.

Distribution
Danseur/Chorégraphe : Isaiah Wilson
Soutien : Fondation Indépendance by BIL

Jean Baptiste Baele

Nabiman

Dans le solo autobiographique Nabinam, le chorégraphe partage intimement son histoire d'adoption avec le public, comblant ainsi le fossé qui les sépare. À travers son récit sincère, il révèle les défis auxquels il a été confronté, depuis les comparaisons fondées sur la couleur de peau jusqu'à la douleur de la séparation avec un frère ou une sœur. Avec honnêteté et une touche d'humour, Nabinam emmène le public sur des montagnes russes émotionnelles, en naviguant habilement dans des changements de rythme imprévisibles.

Biographie
Jean-Baptiste Baele est un chorégraphe belge indépendant basé à Kristiansand, en Norvège. Originaire de Madagascar, il a grandi en Belgique où il a commencé à danser à l'âge de 19 ans. Sous le mentorat de Valérie Matthieu et Talina Jager, Jean-Baptiste a évolué en tant que danseur en Belgique pendant trois ans avant de déménager à Londres pour étudier un baccalauréat au Trinity Laban conservatory of Music and Dance. Après avoir obtenu en 2015 le Marion North Award Of Outstanding Performance Achievement, Jean-Baptiste a présenté sa pièce Rhetorical is the good word, un duo avec le jeune artiste belge Malik Zaryaty, au Bonnie Bird Theater, Il a joué pour plusieurs chorégraphes tels que Mia Habib, Daniel Mariblanca, Fred Gehrig, Freya Pauwels, Niki Van Callandt, Raynold Battesti, et Yves Ruth parmi d'autres. 
En 2018, Jean-Baptiste Baele chorégraphie sa première pièce A Tome just ended pour le Perpetuum Mobile Festival, et rencontre Julie Amal, avec qui il fonde la Baejjahn Dance company, basée à Bruxelles. Il est codirecteur et chorégraphe de la compagnie jusqu'en 2021.
Lorsqu'il s'agit de chorégraphier, Jean-Baptiste se concentre sur l'investigation de la complexité des comportements sociaux, l'historique d'un corps et de ses mémoires, et les physicalités qui évoluent dans l’espace.

Distribution
Danseur/Chorégraphe : Jean-Baptiste Baele
Compositeur/musique live : Corentin Piquard
Concepteur lumière/technicien lumière : Johan Franklin Williams
Concepteur des costumes : Cecilie Nybakk Nore
Rédaction de poèmes : Anastacia Hoff
Apparition vidéo : Linnea Ingebretsen Baele
Regard extérieur : Mia Habib et Belinda Brazza

Isaiah Wilson

331 grams

Dans la pièce 331 gramms, Isaiah Wilson repousse les limites de son corps en utilisant un stéthoscope et un microphone qui amplifient les battements de son cœur dans la partition musicale. À mesure que le cœur du chorégraphe bat plus vite, un sentiment d'urgence semble accompagner le nouveau tempo, créant un crescendo naturel. Cet état de vulnérabilité illustre une forme de confrontation à des défis constants reflétant une course éphémère contre le temps, en réaction à la vitesse à laquelle le monde évolue aujourd'hui, associant la croissance technologique à l'accélération du rythme cardiaque de l'artiste.

Biographie
Après avoir suivi avec succès ses études secondaires au Lycée des Arts et Métiers en arts plastiques, Isaiah a commencé à étudier la danse au Codarts de Rotterdam. Il y a travaillé sous la direction de grands chorégraphes tels que Jirí Kylián, Marco Goecke et Hofesh Shechter, pour n'en citer que quelques-uns. En plus de ce programme, il a effectué un stage d'un an au sein de la célèbre compagnie de danse ICK Amsterdam, sous la direction d'Emio Greco et de Pieter C. Sholtes. Il a ensuite travaillé avec la chorégraphe luxembourgeoise Jill Crovisier, en tant que danseur indépendant, et a également participé à un projet avec la Dresden Frankfurt Dance Company, dansant dans une pièce de la chorégraphe israélienne Saar Magal. Aujourd'hui, Isaiah travaille dans le cinéma et compose de la musique, tout en étant actif en tant que chorégraphe et danseur contemporain. Il collabore activement avec la chorégraphe luxembourgeoise Sarah Baltzinger et a commencé à créer ses propres œuvres, marquées par une approche interdisciplinaire.

Distribution
Danseur/Chorégraphe : Jean-Baptiste Baele
Compositeur/musique live : Corentin Piquard
Concepteur lumière/technicien lumière : Johan Franklin Williams
Concepteur des costumes : Cecilie Nybakk Nore
Rédaction de poèmes : Anastacia Hoff
Apparition vidéo : Linnea Ingebretsen Baele
Regard extérieur : Mia Habib et Belinda Brazza

Organisation

neimënster

TROIS C-L

Informations

www.isaiah-wilson.com/project

www.instagram.com/nabinam.co/?hl=fr