Retour aux racines

Exposition photo dans le cadre du festival CinEast

Le festival CinEast ne se limite pas à la projection de films, mais propose aussi un grand nombre de manifestations périphériques (concerts, expositions, débats...) liées thématiquement aux projections. Cette année, dans le prolongement d'un des thèmes principaux du festival, celui du « retour aux sources », une exposition de photographies regroupera les travaux d'une demi-douzaine d'artistes polonais, tchèques et hongrois. En tout, une centaine d'ouvres seront exposées dans l'Agora Marcel Jullian ainsi que dans le bâtiment Robert Krieps.

Que ce soit un voyage sentimental vers la terre de l'enfance (Joanna Chudy), une étude sur la fusion entre des personnes âgées et l'univers proche qu'elles habitent (Michał Zieliński) ou encore un regard sur des endroits périphériques et abandonnées, dans ce qu'ils ont d'authentique (Wojciech Gepner), beaucoup des ouvres réunies invitent le spectateur à réfléchir sur les liens inextricables entre identité des personnes et lieux qu'elles habitent ou dont elles proviennent. D'autres artistes interrogent la volonté souvent affichée de retour aux sources, aux racines dans un monde dominé de plus en plus par la technologie et des modes de vie nomades. Ainsi le cycle de Kasia Stanny constitue une interrogation ironique du folklore dans la fonction qui lui est souvent attribuée de dépositaire de l'identité nationale, les photographies de Thomas Pospěch abordent la problématique d'un « retour à la terre et à la nature », enfin les travaux de Sarolta Ban explorent l'importance de l'imaginaire dans les sources de notre rapport au monde.

L'exposition « Retour aux racines » est donc consacrée aux thèmes de la provenance et de l'appartenance dans leur dimension à la fois individuelle et collective. L'objet et les formes d'expression des artistes choisis diffèrent sensiblement, mais ils proposent, chacun(e) à leur façon, des ébauches de réponse aux questions entrelacées des origines, de l'appartenance et au fond de l'identité de chacun de nous : Quelle importance peut avoir la célébration des rites traditionnels dans une société moderne ? Un voyage sentimental sur les lieux de notre enfance peut-il nous aider à retrouver nos racines ? Est-ce que l'endroit où l'on habite est associé nécessairement à un sentiment d'appartenance ou bien l'appartenance est-elle davantage liée au fait de laisser des traces dans la conscience et la mémoire des autres ?

Organisé par CinEast en partenariat avec l'Association Polonaise des Artistes Photographes (ZPAF) en collaboration et avec le soutien du le Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster (CCRN) et du Fonds Culturel National.