À partir de rencontres et de témoignages avec de femmes migrantes de tous âges et de toutes cultures,
les artistes argentines Sol Cifuentes et Angie Cornejo ont choisi d’unir leurs talents d’écriture et de dessin dans une bande dessinée.

Alors qu’elles se projetaient dans un avenir relativement insouciant, le destin a fait basculer les vies de ces femmes. Retraçant ces expériences à travers 9 histoires, les deux artistes reviennent avec humour et bienveillance sur ces expériences d’immigration.

L’exposition Elles nous racontent marque la fin du projet Faire société en bande dessinée, débuté en 2021, et qui s’est attaché à recueillir la parole d’une vingtaine de femmes migrantes.

Comment parler de toutes celles qui, nées ailleurs, ont un jour quitté leur terre natale pour le Luxembourg par choix, obligation, ou pour accompagner un·e coinjoint·e migrant·e? Comment raconter une nouvelle vie dans un nouveau pays, au sein d’une autre culture?

Ces femmes, qui ont partagé leurs expériences au cours d’ateliers de rencontres avec l’autrice et poétesse Vanessa Buffone, sont devenues les protagonistes d’une bande dessinée conçue par la scénariste Sol Cifuentes et la dessinatrice Angie Cornejo durant une résidence de création à neimënster, en mars et en avril 2022.

Pour accompagner ces récits, une exposition réunit des dessins et des planches inédites, retraçant le processus de création et rendant hommage aux parcours de ces femmes, à leurs aspirations et réussites en quête d’une nouvelle identité.

Les étapes

2019
Demande de soutien
Les dessinatrice et scénariste argentines, Ángeles Cornejo et Sol Cifuentes, ont choisi de collaborer pour la réalisation du projet « Extranjeras, extrañas, extraviadas », roman graphique sur l’expérience de femmes migrantes. Après une première résidence au Centre Culturel du Château de Goutelas et à La Cité du Mot (2019), elles s'installent pour quelques semaines à neimënster (2020) et inspirent le projet "Faire société en bande dessinée" pour lequel neimënster dépose une demande de soutien auprès du Ministère de la Famille, de l'Intégration et de la Grande Région.
2021
Appels à participation
Dès l'été 2021, les associations et structures investies dans le domaine de l’intégration au Luxembourg sont sollicitées pour relayer des appels à témoigner auprès des femmes migrantes.
2021
Ateliers de réflexion et d'écriture
Des ateliers réguliers (octobre 2021 > février 2022), sous la houlette de l'autrice et poétesse Vanessa Buffone, permettent de réunir les récits écrits qui serviront de support au travail de la scénariste et de la dessinatrice. Parallèlement, des recherches auprès des associations et structures investies dans le domaine de l’intégration fournissent les éléments documentaires qui prolongeront les bandes dessinées et permettront d’approfondir les sujets abordés (par des photos, des études, des films, des analyses statistiques…).

Résidence de BD

2022
Rencontres et échanges
Lors de leur résidence à neimënster (mars 2022 > avril 2022), Angie Cornejo et Sol Cifuentes rencontrent les participantes et échangent avec Vanessa Buffone.
2022
Premières planches
En étroite collaboration avec les associations et les structures d'aide aux migrantes, Angie Cornejo et Sol Cifuentes réalisent les premières planches qui illustreront les récits des migrantes.
2022
Les récits prennent vie
Les scénarios et les dialogues sont affinés par la scénariste Sol Cifuentes.
2022
Une exposition pour accompagner la BD
Afin de donner aux récits la meilleure visibilité possible, neimënster, les deux artistes et toutes les parties impliquées décident de publier la bande dessinée sur les réseaux sociaux, mais aussi en format papier, et de partager sa conception sous forme d'exposition.

Exposition et diffusion

2023
Diffusion sur les réseaux sociaux
Dès avril, les planches des bandes dessinées sont diffusées sur les réseaux sociaux de neimënster et partagées par les partenaires.
2023
Inauguration de l'exposition
L'exposition "Elles nous racontent" est inaugurée le 19 avril et accessible au public jusqu'au 24 septembre 2023. La bande dessinée paraît dans la foulée.

La résidence

neimënster organise chaque année des résidences d’action culturelle en faveur d’un public spécifique ou à des fins d’éducation culturelle.

Depuis septembre 2018, neimënster a mis en place plusieurs résidences d’action culturelle, notamment à destination des enfants résidents des maisons de l’État et des foyers pour DPI, avec, par exemple, le projet En piste (initiation à l’art du cirque) ou le projet Faire société en bande dessinée avec les dessinatrice et scénariste argentines Angie Cornejo et Sol Cifuentes. Ce type de résidence présente une double caractéristique : d’une part, une forte exigence en termes de lien avec le public visé et, d’autre part, un ancrage fort dans le tissu local puisqu’il s’agit avant tout de résidences qui lient un lieu, un·e ou plusieurs artistes et un public cible autour d’un projet commun.

Les deux artistes ont mis en images les témoignages de femmes migrantes ou compagnes de migrant·es, recueillis lors d’ateliers de discussions, élaborés par neimënster, et soutenus par le Département de l’intégration du Ministère de la Famille, de l’Intégration et de la Grande Région. Ces femmes, qui ont partagé leurs expériences au cours de workshops avec l’autrice et poétesse Vanessa Buffone, sont devenues les protagonistes d’une bande dessinée conçue durant une résidence de création à neimënster en mars et en avril 2022.

Ces actions de médiation culturelle s’inscrivent dans une démarche artistique forte qui vise à créer un cadre d’échange, et, ainsi permettre aux artistes d’aller à la rencontre de publics nouveaux et de favoriser l’ouverture culturelle. Le travail de ces artistes peut ensuite être montré sous forme d’actions culturelles – workshops, ateliers de pratique artistique ou des restitutions de travaux de résidence.

 

Les partenaires

Ce projet aurait été impossible sans le soutien sans faille de nos partenaires.

 

Zentrum fir politesch Bildung

Le Zentrum fir politesch Bildung est une fondation qui a pour objet la promotion de la citoyenneté à travers une meilleure compréhension de la démocratie et des défis sociétaux actuels, tout en encourageant les enfants, et les jeunes en particulier, à la participation à la vie et aux débats politiques.

 

La Ligue luxembourgeoise d’hygiène mentale

La Ligue Luxembourgeoise d’Hygiène Mentale est une association créée en 1956 et active dans le domaine de la psychiatrie extrahospitalière. Elle a un objectif d’abord humanitaire, mais aussi l’apport de soins précoces aux malades mentaux.

 

Département de l’intégration du Ministère de la Famille, de l’Intégration et de la Grande Région

Le département Intégration comprend l’action sociale en faveur des étranger·es.

 

ASTI Guichet Info-Migrants

Le Guichet Info-Migrants offre gratuitement infos et aide administrative sur des questions d’immigration et de séjour.

Du papier à la BD

Neuf histoires, neuf témoignages de migrantes qui racontent leurs parcours, réunis dans une bande-dessinée qui revient sur les expériences migratoires de ces femmes.

Elles s’appellent Amaia, Darly, Fabiola, Mireia, Monica, Olga, Paca, Paula et Tatiana, toutes héroïnes de leur propre histoire pour devenir un personnage de bande dessinée. Dès lors, ces récits biographiques illustrés pourront être partagés avec le public et diffusés auprès d’autres migrantes.

Sélectionnés à partir des témoignages recueillis par l’écrivaine et poétesse Vanessa Buffone, les témoignages sont mis en dessin par Sol Cifuentes et Angeles Cornejo, scénariste et dessinatrice argentines, invitées en résidence à neimënster.

Mettre en valeur la parole de ces femmes migrantes  pour en faire une bande dessinée semblait une nécessité face à la désinhibition récente de la parole sexiste, raciste et xénophobe. Du Venezuela au Portugal, du Brésil à la Catalogne, Elles nous racontent propose de découvrir des vies de femmes depuis leur départ de leurs pays d’origine à leur présent au Luxembourg.

Lire la bande dessinée en ligne

FAQ image
Les illusions fondues Silvia

Silvia est née au Luxembourg, de parents migrants. Mais lorsque sa classe participe à un voyage scolaire, elle ne peut pas partir : elle n’a pas de passeport.

FAQ image
Artiste au Foyer Darly

Darly, artiste peintre, est arrivée au Luxembourg en s’imaginant marcher sur les traces des grands maîtres européens.

👉📖  Lire BD n2 | Artiste au foyer

FAQ image
Le spleen de Luxembourg Monica

Malgré la taille du pays, Monica se rend compte combien il est difficile de sociabiliser et de nouer de nouveaux contacts.

👉📖  Lire BD n3 | Le spleen de Luxembourg

FAQ image
Vainqueuse vaincue Tatiana

Tatiana quitte son pays pour échapper à un mariage arrangé. Au Luxembourg, elle doit vite trouver une solution pour prolonger son titre de séjour. On lui propose…de se pacser.

👉📖 Lire Bd n4 | Vainqueuse vaincue

FAQ image
L'errante immobile Mireia

Au départ, Mireia, partie en quête de nouvelles aventures, s’arrête au Luxembourg pour un séjour de 3 mois, qui va durer plus de 20 ans.

👉📖 Lire BD n5| L’errante immobile

L'exposition

L’exposition "Elles nous racontent" marque la fin de "Faire société en bande dessinée", projet initié en 2021 qui s’est attaché à recueillir la parole de femmes migrantes.

Comment parler de toutes celles qui, nées ailleurs, ont un jour quitté leur terre natale pour le Luxembourg par choix, obligation, ou pour accompagner un·e coinjoint·e migrant·e ? Comment raconter une nouvelle vie dans un nouveau pays, au sein d’une autre culture ?

Elles viennent parfois d’un autre continent. Elles ont quitté leur pays d’origine, leur famille et leurs ami·es pour fuir la pauvreté, les persécutions, la guerre ou encore la violence. Elles ont appris le français ou le luxembourgeois et ont déchiffré les codes sociaux des Luxembourgeois·es. Elles ont souvent peiné à trouver un travail à la hauteur de leur formation et à nouer de nouveaux contacts. Malgré les embûches, elles ont trouvé au Luxembourg un espace de sécurité où vivre leur vie de femme.

Ces femmes, qui ont partagé leurs expériences au cours d’ateliers de rencontres avec l’autrice et poétesse Vanessa Buffone, sont devenues les protagonistes d’une bande dessinée conçue par la scénariste Sol Cifuentes et la dessinatrice Angie Cornejo, durant une résidence de création à neimënster (mars/avril 2022).

L’exposition réunit des dessins et des planches inédites qui retracent ce processus de création, et rend hommage aux parcours de ces femmes, à leurs aspirations et à leur quête d’une nouvelle identité. L’installation se déploie sur des panneaux de grand format, présentant ces héroïnes du quotidien.

Vanessa Buffone leur a donné la parole, les a écoutées.Longuement, avec respect et empathie, elle a recueilli et enregistré des témoignages pour raconter leurs joies, leur détresse aussi. Avec courage, celles-ci dévoilent leur parcours et leur capacité de résilience, mais évoquent surtout leurs projets et leur vie future. Des documents papier, des photos, une installation sonore et un quiz complètent l’exposition.

Elle permet de rendre hommage à ces femmes qui ont des origines, une vie et une manière de s’intégrer très variées. L’objectif est aussi de montrer tout l’éventail des possibles, pour un avenir plus lumineux qu’un parcours souvent semé d’embûches.

 

Ressources

Migrations vers le Luxembourg

Film

Bande dessinée

Nostalgie du pays natal, processus d’expatriation (trauma, déracinement, nouvelle identité…)

Nostalgie du pays natal, processus d’expatriation (trauma, déracinement, nouvelle identité…)

Les femmes dans le processus d'expatriation

Ressources administratives

Networking de femmes expat entrepreneures

Femmes artistes et travail

Migrations - genre - travail

Découverte de la ville, solitude, intégration, espace urbain

Associations et réseaux

Les artistes

Sol Cifuentes
scénariste
Née en 1986, en Argentine. Sol Cifuentes fait des études en Français, Langues étrangères et diversité linguistique (Barcelone, Espagne). Licenciée en lettres modernes, elle est tour à tour professeure de langue et littérature espagnole, puis de littérature argentine et latino-américaine (Buenos Aires, Argentine), elle débute comme scénariste et réalisatrice de films documentaires, puis scénariste de séries d’animation et de jeux éducatifs. Elle obtient une bourse de formation dans le cadre du Programme franco-argentin d’échange d’assistants de langue du Centre International d’Études Pédagogiques (CIEP, Paris). Rédactrice et assistante de communication pour le compte du Département de communication de la Commission nationale pour l’énergie atomique (CNEA, Buenos Aires – Argentine), elle obtient une distinction de la Fondation Montemadrid dans le cadre du concours de micro-récits Monte de Piedad « Carmen Alborch » pour Una torcaza cualquiera, ainsi que le Prix du micro-récit attribué par le Centre Civique de la Sagrada Familia pour Y que el viento nos Ieve.
Angie Cornejo
illustratrice
Née en 1983, en Argentine et diplômée en Cinéma et audiovisuel de l’Université Nationale de Cordoba, Angie Cornejo débute une carrière d’animatrice 2D et travaille sur de nombreuses séries éducatives pour la télévision argentine. Elle découvre le mapping vidéo et développe la scénographie de pièces de théâtre et de groupes de musique. Responsable d’animation à Buenos Aires, elle réalise la série d’animation pour enfants Las aventuras de Ugo y Serena, pour laquelle elle remporte le Prix de production au concours de production de séries de l’Institut National de Cinéma et Arts Audiovisuels d’Argentine (INCAA). Angie Cornejo est également professeure titulaire en « Direction d’art » de l’École supérieure Image Campus (Buenos Aires, Argentine). Elle est à l’origine de la création d’un atelier coopératif de sérigraphie artistique qui vise à mettre en avant le travail artisanal, la consommation responsable, la durabilité et la défense de problématiques sociales. Elle réalise sa première histoire courte en bande dessinée dans le cadre d’un atelier de bande dessinée autour de la thématique du genre et fait partie d’un collectif d’artistes graphiques – Articiclo -qui interviennent dans l’espace urbain en faveur des droits des femmes, lesbiennes, transexuel·les, travesti·es et personnes non binaires. Angie Cornejo est lauréate du Prix Martin Fierro. Elle remporte le Prix SOMOS pour les illustrations de la bande dessinée El Chispazo (2022).

QUIZ

Répondez à notre questionnaire et découvrez votre degré de nomadisme