« Les Amnésiques » - Entretien avec Géraldine Schwarz

Modération: William Irigoyen

FR: `A présent que les témoins sont morts, victimes comme bourreaux, il reste le souvenir de leurs mots et de leurs visages, les monuments et les livres. J'ai voulu tisser les fils de la grande histoire avec ceux de la petite, jusqu'à ce que jaillisse un tableau d'antan, avec ses parts d'ombre et de lumière, ses vies écrasées par la mégalomanie des hommes ; celles de Lydia et Karl Schwarz qui eurent la malchance de naître à l'orée d'un siècle maudit. »

Découvrant les arrangements de son grand-père allemand avec le régime nazi, Géraldine Schwarz met au jour la responsabilité des Mitläufer dans une dictature :  ceux, si nombreux, qui « marchent avec le courant ». Suivant sa famille sur trois générations, elle retrace le travail de mémoire mené en Allemagne, qui fait la force de sa démocratie. En le comparant aux lacunes mémorielles en France et ailleurs en Europe, elle soulève une question cruciale : faire des citoyens des victimes de l'Histoire au lieu de les responsabiliser n'a-t-il pas ouvert la voie au populisme et fragilisé nos démocraties ?

« Les Amnésiques » est paru en 2017 chez Flammarion, la traduction allemande `Die Gedächtnislosen` est parue en 2018 chez Secession.

Biographies :

Géraldine Schwarz est une autrice, journaliste et réalisatrice de documentaires franco-allemande. Son livre Les Amnésiques (Flammarion), a été traduit dans plus de dix langues et primé notamment par le Prix du livre européen. Suivant son histoire familiale sur trois générations, l'auteure retrace le douloureux travail de mémoire mené en Allemagne qui permit de construire la démocratie et le compare aux lacunes mémorielles en France, en Italie et ailleurs. Pour Schwarz le travail de mémoire est la meilleure école de la démocratie et le fondement d'une conscience européenne.

William Irigoyen est un journaliste français né en 1970. Après des études d'allemand à la Sorbonne et de journalisme au CELSA, il commence à travailler en tant que pigiste pour France 2, France 3 et Grands Reportages. Il travaille dorénavant pour ARTE ainsi que pour différents journaux et magazines en France et à l'étranger. Habitué des rencontres littéraires, il a tenu un blog littéraire hébergé par ARTE (`Le poing et la plume`) et il est l'auteur d'un essai critique sur le journal télévisé Jeter le JT - Réfléchir à 20h est-il possible ?(2014).

Organisation : Institut Pierre Werner / Coopération: Fondation CANDIDA (sous l'égide de la Fondation de Luxembourg) / Soutien : neimënster