J'ai arrêté Otto Abetz

Histoire de mon grand-père, Réfugié allemand. Juif. et résistant français

Inspecteur de la Sûreté française, mon grand-père, Joachim Eisack, est tombé, à l'automne 1945, sur Otto Abetz, l'ambassadeur d'Hitler en France de 1940 à 1944. Il l'a pisté, arrêté et confondu. Puis, il a continué son enquête pour trouver finalement le « Trésor du Werwolf » d'Abetz. Ce livre est l'aboutissement de cinq ans de recherches pour découvrir l'histoire de sa famille et écrire cette micro histoire éclairant l'Histoire.

D'origine prusso/polonaise (pour son grand-père) et russo/ukrainienne (Anita Faktorowitsch, sa grand-mère), tout commence au début du 19e siècle dans ces deux parties de l'Europe et passe par les émigrations subites, successives, notamment à Berlin et Munich, puis, en mai 1933, par la fuite devant le régime nazi vers Lyon en France.

Son frère, Sally Faktorowitsch, vit avec son épouse Della Lévy et sa fille Jacqueline à Luxembourg depuis 1927. La maman de Sally et sa fille Anita vont s'y réfugier en 1939. L'année 1941 va être un tournant terrible pour eux.

Joachim et sa famille vont échapper à la rafle du 26 août 1942 de Lyon pour se réfugier dans un petit village de la Loire. C'est là que Joachim va entrer, avec son fils aîné, dans la résistance, dès le printemps 1943.

Engagés tous deux dans la 1re Division des Français Libres, Joachim va être muté en mai 1945, en Allemagne, à Säckingen, à la frontière Suisse.

C'est là que les deux vies parallèles de Joachim et d'Otto Abetz vont se percuter.

Didier Eisack, de nationalité française et suisse, a résidé et travaillé en Suisse, fait ensuite une carrière d'officier puis de cadre dirigeant dans un « Groupe National de Défense Terrestre » français. Il profite de sa retraite pour se plonger dans ces recherches et découvrir, enfin, son histoire familiale paternelle, totalement inconnue, qu'il raconte dans son projet de livre.

Il a rédigé la biographie de Jacqueline Faktorowitsch, lue le 15 octobre 2021 à Luxembourg dans le cadre de la commémoration du 80e anniversaire de la première déportation de juifs du Luxembourg vers la Pologne occupée.

A l'issue de la conférence, une session de questions/réponses est prévue avec Didier Eisack.

Modération : Claude Marx ou Jim Goerres

Organsisation: MemoShoah
Soutien : neimënster

Claude Marx, ou Jim Goerres