World Heart Day

At the heart of health

La journée mondiale du Coeur (World Heart Day) a été créée en 2000 par la WHF (World Heart Federation) pour informer les populations que les maladies cardiovasculaires (MCV) et les accidents vasculaires cérébraux (AVC) restent les principales causes de mortalité et de morbidité mondiales, réclamant 17,3 millions de vie chaque année et les chiffres sont en augmentation. Pour 2030 les experts s'attendent à 23 millions de décès par MCV.

Ensemble avec ses membres, la WHF porte à la connaissance du public qu'au moins 80% des décès prématurés par MCV et AVC pourraient être évités si les principaux facteurs de risque : tabac, alimentation malsaine et absence d'activité physique pouvaient être contrôlés.

Cette année, à l'occasion du World Heart Day, la SLC (Société de Cardiologie Luxembourgeoise) organisera en collaboration avec le ministère de la santé, de sa division de médecine préventive et sociale et avec le LRC (Luxembourg Resuscitation Council) ainsi que de nombreuses autres organisations qui se consacrent à la santé cardio-vasculaire, une journée de sensibilisation à la prévention et à la prise en charge optimale des maladies cardio-vasculaires et de leurs facteurs de risque. Cette manifestation, destinée au grand public, comportera des exposés théoriques par des spécialistes sur l'infarctus, l'arrêt cardiorespiratoire (ARCA), le rôle du sport dans la prévention et le traitement des affections cardiaques ainsi qu'un exposé sur les controverses que suscite la cigarette électronique.

Des stands permettront au public de s'informer sur les principaux risques cardiovasculaires et sur les efforts entrepris au Luxembourg pour la prévention des affections cardiovasculaires non seulement dans notre pays mais également dans des contrées lointaines du tiers monde.

Une ou plusieurs séances de formation à la réanimation cardiorespiratoire (RCP) seront organisées par le LRC dans le cadre de sa campagne REAGIS

et dansées.

Organisé par la SLC (Société de Cardiologie Luxembourgeoise), en collaboration avec le ministère de la santé, sa division de médecine préventive et sociale, avec le LRC (Luxembourg Resuscitation Council) ainsi que de nombreuses autres organisations qui se consacrent à la santé cardio-vasculaire.