Stefan Zweig & Romain Rolland

Une soirée en lettres / Ein Abend in Briefen

Fr: « Je ne suis pas surpris que nous sympathisions. Depuis que j'ai lu pour la première fois des vers de vous, je vois que nous sentons bien des choses, de même (.). Et vous êtes un Européen. Je le suis aussi, de cour. »

Romain Rolland à Stefan Zweig, 1er mai 1910

Alors que français et allemands s'affrontaient dans les tranchées de la Première Guerre mondiale, une amitié par correspondance allait unir l'autrichien Stefan Zweig et le français Romain Rolland. Chaleureuses et sincères, les lettres entre les deux hommes offrent un témoignage poignant sur cette période tragique. En presence de Klemens Renoldner (Centre Stefan Zweig de Salzbourg) et Jacques Le Rider (École pratique des hautes etudes de Paris), la soirée consacrée à cette correspondance sera semi-scénique. L'auditoire se trouvera propulsé dans une époque bouleversée et bouleversante.

De: Während ihre Landsleute im Ersten Weltkrieg gegeneinander kämpfen, werden Stefan Zweig und Romain Rolland zu intimen Brieffreunden. Von Rollands europäischer Haltung tief beeindruckt, schrieb Zweig dem französischen Schriftstellerkollegen 1910 einen Brief, der zum Anfangspunkt eines lebenslangen Zwiegesprächs werden sollte. Diese erstaunlichen Schriftstücke, die von Klemens Renoldner (Stefan Zweig Centre Salzburg) und Jacques Le Rider (Ecole pratique des hautes études Paris) kommentiert werden, gewähren einen intimen Einblick in erlebte europäische (Geistes-)Geschichte.

Organisation : Institut Pierre Werner (IPW) / Soutien : Fonds culturel franco-allemand, Ambassade d'Autriche au Luxembourg, neimënster