Rencontre avec Leïla Slimani - Prix Goncourt 2016

Présentation et lecture d'extraits de son nouveau roman Chanson douce

FR: Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.

À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

Leïla Slimani, née à Rabat en 1981, est une romancière et journaliste franco-marocaine. Après une jeunesse passée au Maroc, elle arrive à Paris en 1999. Diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris, elle s'essaie au métier de comédienne (Cours Florent), puis se forme aux médias à l'École supérieure de commerce de Paris (ESCP Europe). Depuis 2008, elle travaille comme journaliste pour le magazine Jeune Afrique. En 2014, elle publie son premier roman Dans le jardin de l'ogre, dont le sujet (l'addiction sexuelle féminine) et l'écriture sont remarqués par la critique et l'ouvrage est proposé pour le Prix de Flore 2014. Chanson douce, lauréat du Prix Goncourt 2016, est son deuxième roman.

La presse

« La virtuosité tient autant à l'écriture, d'une puissance froide, contenue, nerveuse, qu'à la construction, tirée au cordeau, filant droit au but. », Estelle Lenartowicz, Lire

« Puissant, radical, parfaitement maîtrisé. », Laëtitia Favro, Le Journal du Dimanche

« Une tragédie sociale haletante, inquiétante, édifiante. », Jean-Claude Raspiengeas, La Croix

« Un thriller intimiste à haute tension. Magnifique et glaçant. », Nedjma Van Egmond, Le Parisien Magazine

DE: Als Myriam, Mutter von zwei kleinen Kindern, sich trotz der Vorbehalte ihres Mannes dazu entschließt, ihre Arbeit in einer Anwaltskanzlei wieder aufzunehmen, begeben sie sich auf die Suche nach einer Tagesmutter. Nach einem intensiven Auswahlverfahren engagieren sie schließlich Louise, die schnell das Vertrauen der Kinder gewinnt und somit einen zunehmend zentralen Platz im Haushalt einnimmt. Langsam, aber sicher tappen die Figuren in eine Falle gegenseitiger Abhängigkeit, bis es zur Katastrophe kommt.

Neben der präzisen Beschreibung des jungen Ehepaars und der mysteriösen Tagesmutter entfaltet die Autorin eine spannende Gegenwartsanalyse: Es geht um Liebe und Erziehung, Herrschaftsbeziehungen und die Macht des Geldes, um Klasse und Kultur. Leïla Slimanis trockener und zugleich messerscharfer Erzählstil hält von den ersten Seiten an einen fesselnden Spannungsbogen.

Leïla Slimani wurde 1981 in Marokko geboren und ist eine französisch-marokkanische Schriftstellerin und Journalistin. Ihre frühe Kindheit verbrachte sie in Marokko, bevor sie 1999 nach Paris zog, wo sie am Institut d'études politiques de Paris und an der Ecole supérieure de commerce de Paris studierte. Seit 2008 schreibt sie als Journalistin für das Magazin Jeune Afrique. 2014 veröffentlichte sie ihren Debütroman Dans le jardin de l'ogre, der es ins Finale des Prix de Flore schaffte. Ihr zweiter Roman Chanson douce, für den sie 2016 den Prix Goncourt erhielt, wurde zum Bestseller.

Organisation: Institut Pierre Werner / Soutien: neimënster