Antonio Caldara - Missa dolorosa & Stabat Mater

Festival Passions et Lamentations

Fr: Né à Venise en 1670, Antonio Caldara fut chanteur, puis violoncelliste à la célèbre basilique San Marco, avant d'être engagé comme compositeur à la cour de Vienne à partir de 1716.

Il était considéré de son vivant comme le compositeur italien. Sa Missa dolorosa pour choeur, solistes et instruments, créée en 1635, est une oeuvre tardive qui porte la maturité du style de ce compositeur à la charnière des XVIIe et XVIIIe siècles. Son Stabat Mater aux couleurs dramatiques et surprenantes, rappelle ses opéras. Il pose peut-être la première pierre d'une école viennoise encore à venir.

En ce mois de mars, le festival Passions et Lamentations vous entraîne dans la Venise du 17e siècle, sur les traces de la musique sacrée d'Antonio Caldara dont la Missa dolorosa et le Stabat Mater évoquent l'expressivité dramatique de l'opéra. Le deuxième concert dans le cloître, plus intimiste rend hommage à l'Air de cour développé en France et en Angleterre, propice à dévoiler les mille et une facettes du sentiment amoureux - de l'amoureux aussi! Le troisième concert, avec les concerti grossi, rend hommage à Vivaldi dont on célèbre cette année le 340e anniversaire de la naissance, et se clôt avec l'incontournable chef-d'oeuvre de Pergolèse: son Stabat Mater.

De: 1670 in Venedig geboren, wurde Sänger, Violoncellist und Komponist Antonio Caldara 1716 nach Wien berufen, um erster Vizekapellmeister der Wiener Hofmusikkapelle am Kaiserhof zu werden. Er machte sich mit über 3400 komponierten Werken wie Opern, Oratorien, Messen, Serenaden und Sinfonien einen Namen, darunter seine bekanntesten Missa dolorosa oder Stabat Mater.

Das Festival Passions et Lamentations entführt Sie zunächst ins Venedig des 17. Jahrhunderts, auf den Spuren Antonio Caldaras dramatischer Kirchenmusik (wie Missa dolorosa oder Stabat Mater). Das zweite, intimere Konzert im Kreuzgang zollt den in Frankreich und Großbritannien entstandenen Airs de cour Tribut und will die tausendundeine Facetten romantischer Gefühle erforschen. Das dritte Konzert (concerto grossi) würdigt schließlich Vivaldis 340. Geburtstag mit seinem Meisterwerk Stabat Mater.

Organisation: cantoLX, neimënster / Soutien: Fondation Indépendance

Solistes et choeur de l'ensemble cantoLX et son Académie
Frank Agsteribbe, direction
Wolfgang Saus, préparation
Jean Halsdorf et l'Ensemble de la Chapelle Saint-Marc