Nos coups de coeur

 

La Maternité d'Elne

Un berceau d'humanité au coeur de l'inhumain

Fr: Poussés sur le chemin de l'exil par les troupes franquistes, plus de 500.000 réfugiés espagnols passent la frontière entre l'Espagne et la France. Nombre d'entre eux sont internés dans des camps de la région de Perpignan où ils subissent des conditions de vie très difficiles, manquant à la fois de nourriture, d'accès à l'hygiène et aux soins médicaux. Les femmes sont contraintes d'accoucher à même le sol ou, dans le meilleur des cas, dans des haras.

En 1939, révoltée par cette situation, une jeune institutrice suisse de 26 ans, Elisabeth Eidenbenz, missionée par l'Aide Suisse aux Enfants, organise une Maternité dans le Château d'en Bardou inoccupé et situé à Elne, dans les Pyrénnées-Orientales (France). À partir de 1941, la Maternité accueille également les femmes juives internées dans le camp voisin de Rivesaltes. Au total, près de 600 enfants ont vu le jour à Elne jusqu'à la fermeture du site par les nazis, en 1944. Au fil des ans, Elisabeth Eidenbenz a fait acte de résistance.

Ce témoignage bouleversant d'humanité est resté largement méconnu jusque dans les années 90 où d'anciens enfants, nés dans cette Maternité, ont retrouvé la trace d'Elisabeth Eidenbenz et ont pu avoir accès à ses archives. Cette exposition retrace le destin extraordinaire de tous ceux qui ont connu la Maternité d'Elne durant cette période troublée de l'histoire et éclaire un pan de la lutte contre la dictature.

De : Von den Truppen Francos vertrieben, flüchteten über 500.000 Spanier über die Grenze nach Frankreich. Viele der Flüchtlinge wurden in Lagern in der Umgebung von Perpignan untergebracht, wo sie schwierigsten Bedingungen ausgesetzt waren, ohne Nahrung, mit mangelnder Hygiene und ohne medizinische Versorgung leben mussten. Die Frauen waren gezwungen, ihre Kinder auf dem Boden zur Welt zu bringen.

1939 erkannte eine junge Lehrerin, die 26-jährige Elisabeth Eidenbenz von der Schweizer Kinderhilfe, diese Missstände und richtete im leerstehenden Château d'en Bardou in Elne in den französischen Pyrenäen eine Entbindungsstation ein. Ab 1941 wurden auch jüdische Frauen, die im nahegelegenen Lager von Rivesaltes interniert waren, aufgenommen. Knapp 600 Geburten wurden bis 1944 verzeichnet, dann wurde die Station von den Nazis geschlossen. Elisabeth Eidenbenz hat als Leiterin stets Widerstand geleistet.

Dieses bewegende Zeugnis der Menschlichkeit blieb bis in die 90er-Jahre unbekannt, bis schließlich die Kinder, die in der Geburtenstation geboren wurden, die Spuren von Elisabeth Eidenbenz zurückverfolgten und Einblick in die Archive nehmen konnten. Die Ausstellung zeigt das außergewöhnliche Schicksal derer, die die Entbindungsklinik von Elne während dieser unruhigen Zeiten kannten, und beleuchtet den Kampf gegen die Diktatur.

Schicksal derer, die die Entbindungsklinik von Elne während dieser unruhigen Zeiten kannten, und beleuchtet den Kampf gegen die Diktatur.

Vernissage / 28.04 18:30 (Sur inscription via contact@neimenster.lu)

Cette exposition, qui s'inscrit dans le cadre du cycle ¡No pasarán! - Mémoire et solidarité, est organisée par le Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster et l'association Amis des Brigades Internationales - Luxembourg (ABI-L). L'Association pour l'étude des exils et des migrations ibériques contemporains (AEMIC) collabore avec le prêt temporaire de l'exposition réalisée en 2012 avec une subvention du Ministère de la Présidence du Gouvernement d'Espagne ainsi que le soutien de la Mairie d'Elne - Maternité Suisse d'Elne - et de l'Association des Descendants et Amis de la Maternité d'Elne (DAME)

Sources: Documents d'époque, photographies provenant du fonds Elisabeth Eidenbenz-Mairie d'Elne, bibliographie afférente

Commissariat de l'exposition: Alicia Alted (AEMIC et Université nationale d'éducation à distance - UNED) et Dolores Fernández (AEMIC et Université Complutense de Madrid)

Conception graphique: Dolores Fernández

Coordination: Paca Rimbau Hernández

Traduction: Jang Kayser et Paca Rimbau Hernández

Organisation: neimënster, Amis des Brigades Internationales - Luxembourg (ABI-L), l'Association pour l'étude des exils et des migrations ibériques contemporains (AEMIC)

Soutien: Ministère de la Présidence du Gouvernement d'Espagne, Mairie d'Elne - Maternité Suisse d'Elne, Association des Descendants et Amis de la Maternité d'Elne (DAME)